Aller au contenu principal
Journées du Film Italien de Tours
6ème édition / 27 février > 3 mars 2019
Qui sommes nous ?
Newsletter

Mario Martone, né à Naples en 1959, est réalisateur et scénariste. Il est aussi un talentueux metteur en scène de théâtre et d’opéra, qui a signé notamment le Falstaff de Verdi en 2008 au Théâtre des Champs Elysées. Son premier long métrage, Mort d’un mathématicien napolitain, remporte le Grand Prix du jury à Venise en 1992. L’Amour meurtri et Teatro di guerra, sortis respectivement en 1995 et 1998, ont été présentés à Cannes. Il est aussi l’auteur de Frères d’Italie (2010) et de Un giovane favoloso (2014) qui portent sur la vie et l’œuvre du poète philosophe Leopardi. Ces films furent respectivement présentés au Festival de Venise et à Tours, lors de la 4e édition de Viva il cinema!

Projections

Capri-Revolution

Salle Thélème

Capri-Revolution (Italie, France / 2018, 122 min). Scénario de Mario Martone et Ippolita Di Majo. Avec Marianna Fontana, Reinout Scholten Van Aschat, Antonio Folletto.
1914. Alors que l’Italie se prépare à la guerre, l’île de Capri semble un peu à l’abri des tumultes du monde. C’est là que vit une communauté de jeunes venus d’Europe du Nord, épris de liberté et d'idéaux, sous l’autorité du peintre Seybu. Lucia, jeune gardienne de chèvres, élevée dans une famille traditionnelle, découvre un jour ces drôles d’individus qui passent leurs journées nus au soleil, se livrent à l’art expérimental et dansent la nuit à la belle étoile. Intriguée, elle les observe à distance, jusqu’au jour où elle croise le chemin de Seybu. Ce film offre un écho très actuel sur la place et le rôle de l’homme face à la nature et au progrès.  

Projection en présence du réalisateur Mario Martone et de la co-scénariste Ippolita Di Majo

SOIRÉE DE REMISE DES PRIX SUR RÉSERVATION EN LIGNE (Accéder à la billetterie)

L’Amour meurtri

Salle Thélème

L’Amour meurtri (L’amore molesto) (Italie / 1995, 104 min). Scénario de Mario Martone d'après l’oeuvre originale d’Elena Ferrante. Avec Anna Bonaiuto, Angela Luce, Gianni Cajafa.

Delia, 40 ans, illustratrice, est célibataire et vit à Bologne. Le décès de sa mère, Amalia, la conduit à retourner à Naples, où elle a grandi. N’acceptant pas les conclusions de la police – un suicide par noyade – Delia décide de reconstituer les derniers jours de la vie d’Amalia. Mais son enquête va faire resurgir un épisode douloureux de son enfance, resté jusqu'alors enfoui dans sa mémoire. Un thriller psychologique qui dresse un portrait très sensitif de Naples, la ville natale du réalisateur. 

Projection en présence du réalisateur Mario Martone

Mort d’un mathématicien napolitain

Cinémas Studio

Mort d’un mathématicien napolitain (Morte di un matematico napoletano) (Italie / 1992, 108 min). Scénario de Mario Martone et Fabrizai Ramondino). Avec Carlo Cecchi, Anna Bonaiuto, Renato Carpentieri.

Renato Caccioppoli, brillant mathématicien traversé de doutes et de désillusions, enseigne à l'université de Padoue et de Naples où il s'illustre par ses recherches. Son tempérament anticonformiste lui cause des problèmes, notamment sous Mussolini. Le 1er mai 1959, dans la gare centrale de Rome, il est appréhendé par la police alors qu'il erre tel un vagabond en état d'ébriété. Après une nuit au poste, il est libéré et rentre chez lui à Naples. Commence alors son ultime voyage ponctué de souvenirs et de rencontres. Ce film a reçu le prix spécial du Jury au Festival du film de Venise en 1992.

Projection en présence du réalisateur Mario Martone